Valoriser le présent, préserver l’avenir

Le chantier de démantèlement maritime et industriel

Créé en 2007 et basé au Havre, le site de démantèlement naval Gardet & de Bezenac Recycling s’étend sur 4 hectares. Avec 150 mètres de quai, le chantier est en mesure d’accueillir tous types de navires sous pavillon européen – du bateau de plaisance aux navires de la Marine Nationale, d’un poids inférieur ou équivalent à 800 tonnes et mesurant jusqu’à 130 m de long et 22 mètres de large. A date, Gardet & de Bezenac a notamment la charge du démantèlement de 18 navires de la Marine Nationale, suite à un appel d’offres remporté en juin 2015.

Le site dispose de :

  • Deux quais de stationnement d’une longueur totale disponible d’environ 220 m
  • Une rampe de hissage équipée de guindeaux puissants de 2 x 300 kW
  • Engins de levage (30 T à 11 m) et cisailles hydrauliques de très forte capacité
  • Une flotte de moyens de transport
  • Dispositifs divers de rétention des polluants excluant tout relâchement accidentel de produits dangereux dans l’environnement
  • Zones de démantèlement des blocs issus du démontage des coques
  • Zones de tri sélectif, de conditionnement, d’entreposage et de transfert des déchets
  • Equipements de pesée et de traçabilité des matériaux
  • Bureaux pour le management du chantier et l’administration.

Gardet & de Bezenac Recycling dispose de toutes les compétences et de toutes les capacités nécessaires pour répondre aux besoins de ses clients dans les meilleures conditions de sécurité et de maîtrise des coûts.

Démantèlement des BPHU

Gardet & de Bezenac Recycling propose aussi un service de démantèlement des bateaux de plaisance hors d’usage (BPHU). L’entreprise assure l’enlèvement et le transport des bateaux sur site avant un démantèlement et le recyclage sur le site havrais. Ce service s’adresse aux propriétaires ou capitaineries.

Le saviez-vous ?

Fin décembre, la société normande Gardet & de Bezenac Recycling, filiale du groupe Baudelet Environnement, a officiellement été référencée par la Commission Européenne dans la liste des sites européens certifiés pour le démantèlement naval. 18 sites y figurent, dont seulement 3 en France.