Valoriser le présent, préserver l’avenir

Le groupe Baudelet Environnement inaugure deux nouvelles installations sur son Eco-Parc.

Une conviction commune : le déchet est une véritable source d’énergie.

Aujourd’hui, cette phrase prend tout son sens avec l’inauguration de deux nouvelles installations de valorisation des déchets sur l’Eco-parc de Blaringhem.

Le 13 septembre dernier, le groupe  Baudelet Environnement a inauguré son nouveau Centre de Préparation Matières ainsi que son Centre de Valorisation Organique, deux équipements de dernières technologies pour un investissement total de 15 millions d’euros.

019 036
Centre de Préparation Matières Centre de Valorisation Organique

En faisant le pari de l’innovation, l’entreprise propose aujourd’hui de nouvelles solutions de valorisation pour vos déchets qu’elle soit matière ou énergétique.

  • Un Centre de Préparation Matières :

Cette unité permet de traiter les D.I.B. (résidus d’emballages, déchets de production non organiques, encombrants, produits et matériaux usagés non inertes et non dangereux) issus des industries, PME, commerces, collectivités …

–          Les D.I.B. propres et secs sont triés manuellement puis conditionnés en balles de mono-matières avant d’être envoyés vers les filières de recyclages (papeteries, cartonneries, plasturgies). Les refus de tri de la ligne, résidus ne pouvant être valorisés en nouvelles matières, sont orientés vers la ligne de fabrication du CSR (Combustible Solide de Récupération).

–          Les D.I.B. non valorisables en mélange ou refus de tri sont quant à eux envoyés vers la ligne de production du CSR. Après différents traitements : broyage, criblage, dépoussiérage, séparation  aéraulique, overband, granulation, le CSR rejoint les boxes de stockage avant d’alimenter les fours des cimentiers et des chaufourniers, en remplacement des énergies fossiles.

072
  • Un  Centre de Valorisation Organique :

La matière entre en zone de préparation. La fraction sèche est séparée de la fraction humide par un système de bio-presse extrudeuse. La fraction fermentescible sera envoyée vers des tunnels en process de méthanisation. Le biogaz généré par la fermentation est envoyé aux moteurs à gaz pauvres pour produire de l’électricité. Le digestat est quant à lui envoyé en zone de compostage où il sera broyé puis hygiénisé pour être normé.

« Valorisons le présent, pour préserver l’avenir. Nous travaillons tous en ce sens « , Bernard POISSONNIER, Directeur Général du groupe Baudelet Environnement.