Valoriser le présent, préserver l’avenir

Traitement et valorisation du biogaz

Lorsque le déchet devient une source d'énergie.

Comme évoqué précédemment, les déchets ultimes non valorisables sont enfouis dans l’Installation de Stockage des Déchets. En l’absence d’oxygène (anaérobie), les déchets organiques fermentent et produisent un gaz, appelé BIOGAZ. Ce gaz est essentiellement composé de méthane (CH4), de dioxyde de Carbone (C02), mais contient également de l’eau et du sulfure d’hydrogène (H2S).

Le H2S contenu dans le biogaz est la cause principale de l’olfactivité des déchets. Afin de pallier cet impact, le groupe BAUDELET Environnement a mis en place un maillage performant de puits de captage de biogaz sur tout le site. Avec des puits de captage disposés tous les 30 mètres (180 puits au total), nous pouvons assurer une maîtrise parfaite des odeurs. L’ensemble du réseau, près de 8km, est vérifié et purgé deux fois par semaine afin d’éviter les fuites et d‘enrayer rapidement les dysfonctionnements potentiels.

Soucieux de la valorisation énergétique des déchets, le biogaz capté par notre réseau de drainage est ensuite utilisé :

  • Pour la production d’électricité par le biais de moteurs à gaz pauvres (3 MW/h). L’électricité produite est ensuite réinjectée sur le réseau ERDF. Pour la montée en température des fours de l’affinerie d’aluminium, permettant d’éviter au maximum le recours au gaz naturel.
  • Pour l’alimentation de l’évapo-concentrateur de lixiviat.

Par mesure de sécurité, le surplus de biogaz non utilisé (environ 10%) est brûlé par des torchères à plus de 1000 ° C.

Le saviez-vous ?

Lorsque les moteurs produisent de l’énergie électrique, ils produisent autant d’énergie thermique. Cette chaleur issue de la production d’électricité, également appelé cogénération, est collecté et utilisé afin de chauffer le Centre de Valorisation Organique, le Centre de Préparation Matières ainsi que des locaux salariés.